Skip to content

Hommage à André Arnaud

23.02.2015  13:50

Ce grand monsieur nous a quittés le lundi 16 février.
Brillant diplomate, Grand Commis de l’Etat s’il en est, il fut nommé commissaire général de l’année culturelle France-Danemark qui eut lieu en 1988. Il eut ainsi l’occasion d’approfondir sa connaissance de notre pays et d’élargir encore son immense culture.
L’Association France-Danemark l’élut tout naturellement à sa tête et il en fut président de 1989 à 2002.  Merveilleux président, il savait animer les soirées, présenter et remercier les intervenants avec chaleur et compétence. On pourrait croire, à tort d’ailleurs, que c’est la moindre des choses, mais André Arnaud possédait au plus haut point la grâce particulière de qui s’efface pour mieux souligner les qualités de l’autre en dirigeant vers celui-ci la lumière des projecteurs.
Lorsque, cédant à nos instances, il accepta de nous faire partager son amour de l’opéra et de faire vivre sous nos yeux le ténor danois Lauritz Melchior, ce fut une soirée éblouissante de verve, d’esprit, d’humour. On découvrit alors que l’homme discret, plein de tact, était aussi un orateur flamboyant. Inoubliable.
Un détail révélateur de cette flamboyance modeste : André Arnaud écrivit un livre (Pierres de sang) sans en parler à quiconque si ce n’est à Laure son épouse, il le présenta sur manuscrit anonyme au Prix du Quai des Orfèvres 2000. Le Prix lui fut attribué haut la main. Et c’est cet homme-là qui demandait à ses collaborateurs de bien vouloir relire les lettres qu’il envoyait au nom de l’Association pour éventuellement les corriger ou les améliorer !  Les vrais grands ne se considèrent jamais comme tels.
On se sent honoré de l’avoir connu et grandi de l’avoir aimé. Nos condoléances respectueuses à Madame Arnaud.

 

Écrit par Danièle Rosadoni, vice-présidente de l'Association France-Danemark

   

""



set title

set text

Dernières actualités

    Plus d’actualités